Technique de bâtiment: quand «numérique» et «analogique» fusionnent

Pour l'extension du bâtiment administratif de Basler & Hofmann situé à Esslingen dans le canton de Zurich, les participants au projet ont planifié tous les corps de métier de la technique du bâtiment exclusivement et simultanément dans un seul modèle numérique. En ce qui concerne la technique de ventilation, aussi bien la production que le montage ont été réalisés directement à partir du modèle. Une visite de chantier au moment du montage de la ventilation permet un aperçu des constructions futures: le montage est réalisé directement à partir de la tablette, de plus avec des lunettes de réalité augmentée dans le cadre d'un test pilote.

 

 

 
 
 

C'est une matinée ensoleillée en février. Nous rencontrons Maximilian Weiss, coordinateur BIM chez Basler & Hofmann, sur le chantier à Esslingen. Il tient une tablette en mains. Sur l'écran, on voit un modèle tridimensionnel avec d'innombrables conduites posées de manière très serrée l'une à côté de l'autre. Tous les corps de métier de la technique du bâtiment sont représentés sur le modèle numérique. Le coordinateur se fait une idée sur place de la translation des données dans la réalité. Le résultat du contrôle est réjouissant: Comme prévu, aucune conduite ne se chevauche. Aujourd'hui, on voit souvent que chaque concepteur spécialisé crée son propre modèle pour son corps de métier. Alors que l'atout de la conception numérique réside précisément dans le fait que l'on peut reconnaître à temps les conflits éventuels en intégrant toutes les données dans un seul modèle, explique Maximilian Weiss.

«Dans les lunettes de réalité augmentée, le modèle numérique fusionne avec la réalité physique»

 

La pause déjeuner est terminée sur le chantier de Esslingen. Entre-temps, travailler avec une tablette fait partie du quotidien pour Roman Marti, chef de projet ventilation contrôlée de l'habitat, chez Meier-Kopp. Cet après-midi, il reçoit de Federico Mazzolini, également coordinateur BIM chez Basler & Hofmann, un nouvel outil de travail: des lunettes de réalité augmentée. Avec ces lunettes, le modèle numérique fusionne avec la réalité physique. «Les lunettes m'indiquent à quel endroit précis le nouvel élément de ventilation doit être monté», déclare Marti. Chaque élément de ventilation est doté d'un numéro d'identification (ID). Le fabricant des tuyaux a déjà utilisé ce numéro. Pour cela, les données ont été introduites directement du modèle numérique dans la production. Cette dernière a fabriqué les tuyaux conformément au modèle numérique et les a dotés du numéro d'identification ID que Roman Marti relève maintenant sur le chantier grâce aux lunettes de réalité augmentée afin de pouvoir positionner les différents éléments. Ce qui, pour Basler & Hofmann, relève d'un test pilote dans le cadre de l'extension du bâtiment administratif à Esslingen, sera bientôt utilisé plus souvent sur les chantiers, Federico Mazzolini en est convaincu. «Les lunettes facilitent le montage et améliorent la qualité d'exécution», selon le coordinateur BIM.

 

 
 
 
 


Participants au projet

Maître d'ouvrage Basler & Hofmann AG

Direction générale du projet: Basler & Hofmann AG

Architecture: Stücheli Architekten AG

Entrepreneur: Marti AG

Coordination BIM: Basler & Hofmann AG

Concepteur spécialisé (bâtiment, fondations, technique du bâtiment, physique du bâtiment / acoustique, protection anti-feu, canalisations): Basler & Hofmann AG

Collecte de données pour la modélisation des bâtiments existants (laser scanning, photogrammétrie avec drone): Basler & Hofmann AG

Conception des façades: feroplan engineering ag

Développement de logiciels pilote AR technique de ventilation: Zheit GmbH