Un accès grande vitesse au tunnel de base du Saint-Gothard

L’exploitation régulière du tunnel de base du Saint-Gothard a été débuté en décembre 2016. La nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes et le Saint-Gothard inclut également les tronçons d’accès reliant le plus long tunnel du monde au réseau ferroviaire existant. L’accès nord, d’une longueur d’environ cinq kilomètres, traverse la vallée uranaise de la Reuss qui est très fréquentée: ce point accroît encore les exigences de planification et de construction de ce nouveau tronçon à haute vitesse qui perturbera le moins possible la zone d’habitat.

Compétences associées

Aménagement des cours d’eau, Génie ferroviaire, Géotechnique, Planification environnementale, Ponts

Donneur d’ordre

AlpTransit Gotthard SA

Grande construction dans un espace à forte densité

Le projet de l’accès nord a inclus la voie ouverte située entre Altdorf et Erstfeld ainsi que tous les ouvrages d’art nécessaires. Ceux-ci comprennent six passages inférieurs pouvant atteindre une longueur de 75 mètres, cinq ponts d’une portée maximale de 21 mètres ainsi que plusieurs ponceaux et murs de soutènement. Il s’agit d’une grande construction dont le volume est estimé à CHF 380 millions (hors technique ferroviaire). Contrairement au tunnel, ce n’était pas ici la géologie qui constitue le défi majeur, mais les multiples exigences liées à l’espace limité et exploité intensivement, au sein duquel seront réalisées les constructions d’infrastructure. Il est ainsi nécessaire de maintenir l’exploitation ferroviaire de la ligne principale directement adjacente pendant toute la durée des travaux. Environ 2,3 millions de tonnes de matériaux de construction doivent être stockées temporairement et mises à disposition sans délai sur un espace restreint. 

Exigences écologiques élevées

Les mesures écologiques d’accompagnement sont également très exigeantes: le sol naturel a été retiré en douceur et stocké de manière temporaire. Dès la phase des travaux, des habitats naturels d’évitement pour les espèces rares ont été créés, tandis que les cours d’eau ont été renaturalisés. Les nombreux ouvrages d’art permettent ainsi aux petits animaux de traverser le tracé en toute sécurité. 

Nos prestations

Direction générale de projet, étude de projet, direction des travaux, planification environnementale